Le sport : une thérapie?

Le sport : une thérapie? Le sport : une thérapie?

FAIRE DU SPORT PENDANT LES TRAITEMENTS ?

Le lien entre le sport et le traitement d’un cancer n’est pas forcément évident. En effet, la fatigue et les effets secondaires impactent la vie quotidienne des patients. Et pourtant….. Paradoxalement, essayer de faire du sport pendant les traitements du cancer aide à la diminution de la fatigue et la réduction des autres effets secondaires. Ainsi, pour bénéficier des bienfaits « santé » des sports, il est parfaitement possible de pratiquer une activité physique adaptée.

Il suffit de trouver l’exercice physique qui vous correspond bien et dont vous pourrez profiter de la pratique régulièrement. Faire ces exercices plusieurs fois par semaine, même quelques minutes, permet de s’inscrire dans une dynamique. Même si elle est modeste au début, ce qui est tout-à-fait normal.

QUELS SONT LES BIENFAITS DU SPORT ?

Nous connaissons tous les bienfaits du sport sur la santé ; renforcement des muscles, des articulations et des os, augmentation de l’énergie, réduction du stress, amélioration du sommeil, diminution de la douleur, renforcement du système immunitaire, …. Les vertus du sport sont nombreuses sur notre santé et encore plus quand on suit des traitements lourds quand on souffre d’un cancer.

Entre la fatigue, les effets secondaires des traitements et l’impact sur le moral, pas facile de se mettre au sport et pourtant, des études ont démontré que la pratique d’activité physique suffisamment intense et régulière apportait de nombreux bénéfices. Renforcer ses muscles, retrouver l’estime de soi, s’assouplir, lutter contre la fatigue et la dépression, la pratique du sport peut même dans certains cas diminuer les risques de rechutes. 

Les études montrent qu’il y aurait une diminution de récidive, autour de 20%, dans le cas d’un cancer du sein avec la pratique du sport. Faire du sport réduit également le risque de survenue de cancer pour les personnes bien portantes. Le sport est bon pour tout le monde !

Mais prudence ! La pratique du sport dans le cadre d’un cancer nécessite un encadrement qu’on ne retrouve pas forcément dans une salle de sport.

QUEL EST LE ROLE DU SPORT SUR MON TRAITEMENT ?

La pratique d’une activité sportive régulière et intense permet de mieux supporter les traitements et d’en améliorer l’efficacité. 

Le sport renforce le système immunitaire : Le système immunitaire est un système adaptatif complexe qui assure la surveillance des protéines étrangères, comme les virus et les bactéries, pour nous protéger. L’activité physique modérée renforce la fonction de certains composants de l’immunité, comme les cellules tueuses naturelles, les lymphocytes et les macrophages. Ainsi, lorsque vous faites du sport régulièrement, vous renforcez votre système immunitaire, vous permettant de mieux réagir face aux infections.

Le sport augmente la masse musculaire : l’activité physique est reconnue comme pratique thérapeutique non médicamenteuse qui lutte contre la perte de masse musculaire. Une chute de masse musculaire est associée à une augmentation des effets indésirables de la chimiothérapie, et à un plus faible taux de réponses au traitement.

Le sport diminue la douleur : les douleurs articulaires empêchent de bouger. Avoir une activité sportive comme la natation, par exemple, permet de récupérer de la souplesse, de l’énergie et de la force et de retrouver un bien-être général. Le mouvement aide à détendre les muscles, assouplir les articulations ce qui permet de soulager de nombreuses douleurs articulaires et musculaires.

Le sport aide à maintenir le patient dans un état physique le plus optimal possible pour que le traitement soit le plus efficace possible à condition que soit pratiqué de manière adaptée.

A QUEL MOMENT ET COMMENT REPRENDRE LE SPORT ?

La reprise d'une activité physique après un cancer est extrêmement bénéfique mais elle doit être douce et progressive pour ne pas traumatiser le corps.

Chimiothérapie, radiothérapie, opération chirurgicale... Le corps a été malmené par la maladie et les traitements. Attendez quelques semaines après une opération du sein avant de reprendre une activité pour permettre une bonne cicatrisation. Ecoutez votre corps, c’est lui qui vous dira quand il sera prêt à reprendre une activité physique. La reprise du sport doit se faire en douceur. Au début, vous ne devez pas être dans la performance mais vous devez vous concentrer sur la qualité d'un mouvement juste, avec une intensité modérée et adaptée à votre corps. Le but est d’arriver à faire le mouvement que l'on souhaite à son allure.

Il est important que votre poitrine soit bien maintenue lors de séances de sport. Ne négligez pas la qualité de votre brassière de sport. Vous trouverez différents modèles conçus pour la pratique du sport qui offrent un excellent maintien et fabriqués dans une matière absorbante, idéale pour le sport. 

Pour les mêmes raisons de maintien, si vous pratiquez la natation, optez pour un maillot de bain équipé de poches afin d'y glisser votre prothèse mammaire externe. De nombreux modèles, plus ou moins couvrants et répondant à tous les styles vous sont proposés sur notre site.

Les séances de sport ont aussi un impact considérable sur le moral des patients qui reprennent conscience de leur corps et retrouvent un certain bien-être. Ce qui est bon pour votre corps, l’est aussi pour votre mental. Si vous vous en sentez capable, la reprise d’une activité ne pourrait être que bénéfique.

QUELS SONT LES SPORTS RECOMMANDES ?

Il n’y a aucune discipline contre-indiquée mais il est important d’avoir un accompagnement qualifié pour la pratique du sport.

Privilégiez des sports doux et modérés comme la marche à pied, la natation (Cf notre article sur les bienfaits de la natation), le yoga ou la gym. Inscrivez-vous à un cours où l’enseignant aura les connaissances suffisantes pour garantir votre sécurité. Il est important d’avoir un encadrement spécifique de qualité qui vous fera faire les bons exercices et les bons mouvements. Ne vous embarquez pas dans la préparation d’un marathon ! 

Plus que la discipline, l’important est de retrouver quelque chose pour laquelle vous avez une appétence.

Il y a un réel impact du traitement sur les capacités pulmonaires, une fatigue générale qui se manifeste par un essoufflement dans les activités quotidiennes (monter des escaliers, marcher, …). Avec les traitements, on a tendance à se refermer, la gymnastique permet alors d’ouvrir la cage thoracique. 

Certaines douleurs articulaires empêchent de bouger. La natation permet de récupérer de la souplesse, faire travailler un maximum de muscles en douceur et retrouver un bien-être général. Nager permet de re-prendre conscience de son corps. Le travail sur la cage thoracique et sur tout le haut du corps, détend les muscles et décrispe les cicatrices.

Quand on suit un traitement anti-cancéreux, on aurait tendance à se dire qu’il faut se reposer. Se reposer oui, mais pas que ! La seule méthode pour lutter contre la fatigue due aux traitements, c’est le sport, l’activité physique. On va ainsi remplacer une fatigue du traitement par une fatigue musculaire. Le sport participe avec les médicaments à la lutte contre la maladie et contre la rechute.

REPRENDRE LE SPORT MAIS A QUEL PRIX ?

Parfois le corps ne nous permet pas de pratiquer une activité sportive car il est trop faible. Ne culpabilisez pas. Retrouvez des forces et essayer de garder une certaine mobilité pour ne pas perdre votre souplesse.

Parfois c’est le budget qui ne nous permet pas de reprendre le sport. Sachez qu’il existe des centres qui proposent des séances de sport gratuites pour les personnes sous traitement ou après traitement. N’hésitez pas à vous rapprocher de la CAMI Sport et Cancer qui est association qui promeut l’activité sportive en tant que thérapie. Cette structure propose ainsi des séances de sport encadrées par des EMS (Educateurs Médicaux-Sportifs) aux personnes qui sont atteintes d’un cancer, de tout âge, qu’elles soient sous traitement ou en cours de rémission. Cet accompagnement peut également être individuel et à domicile. Vous y apprendrez que des séances d’activités physiques thérapeutiques sont proposées aux patients au sein même de certains hôpitaux. Visitez également l’Institut Rafaël. C’est un institut fondé par 4 oncologues pour qui, il est temps de s’occuper du patient et pas seulement de sa maladie. Celui-ci doit être considéré dans sa globalité, grâce à une approche thérapeutique holistique, personnalisée et humaniste. L’institut Rafaêl propose, entre autres, un pôle activité physique.

Pour Ma silhouette